•  

    Auteur : Susan Ee
    Editeur : Fleuve Noir
    Parution : 2014 à 2016 
    Ma note : 8/10, petit coup de coeur.
    Quatrième de couverture : 
    Les anges ne sont pas ce que l'on croit.
    Il détruisent le monde, éradiquent l’espèce humaine.

    Dans San Francisco dévasté, Penryn, 17 ans,
    doit sauver sa jeune sœur, enlevée par ces monstres.
    Sa seule solution : forcer l'un d'entre eux à l'aider...

    Raffe, privé de ses ailes, voit dans cette alliance
    contre-nature son dernier espoir.
    Une jeune femme et son pire ennemi
    se trouvent liés malgré eux.

    Une relation dangereuse...
    Mais jusqu'à quel point ?


    Mon avis: 

    Le roman se passe dans un monde post-apocalyptique. La Terre est complètement dévastée et elle est contrôlée par les anges, qui l'ont envahi. Les humains tentent de survivre dans ce monde dangereux et c'est parmi eux qu'on rencontre Penryn, âgée de 17 ans, accompagnée de sa petite sœur, Paige, handicapée et de sa mère qui n'a plus toute sa tête. Toutes les trois essayent de changer de cachette avant que des anges ne les trouvent. Malheureusement, un imprévu va chambouler l'existence de notre héroïne. Paige se fait enlever après qu'elles aient assisté à un combat entre un ange contre 5 de ses confrères. Celle-ci, malgré la peine et la rage décide de sauver l'ange, Raffe, à qui on vient d'arracher les ailes. Il s'ensuit alors des péripéties qui vont changer la vie de Penryn et de Raffe.

    Penryn est une héroïne qui a un très fort caractère, elle n'est pas du genre à se laisser faire et tente de s'adapter à ce nouvel environnement qu'elle ne connaît pas du tout. Elle a une mère qui perd qui est timbrée, une sœur handicapée et elle tente de tout faire pour survivre avec celles-ci. J'ai adoré, ce personnage qui fait tout son possible pour retrouver sa sœur, l'accepter. Elle est tolérante. Le petit hic pour moi, c'est que je l'ai trouvé un peu trop froide, dure à cuire parfois. Ça arrive, cela ne m'a pas plus dérangé puisque j'ai adoré ma lecture et découvrir les aventures de notre protagoniste tout au long de cette trilogie.

    " Je savais depuis le début que ta loyauté te conduirait à être tué. Ce à quoi je n'avais jamais pensé, c'est que se serait ta loyauté à moi qui le ferait."

    Raffe, le personnage masculin principal de cette histoire. Il tente de vivre sans ses ailes, qui lui ont été arrachées celles-ci sont prises en otage par Penryn qui s'en sert comme un moyen de chantage. Contre ses ailes, l'ange doit l'aider à retrouver Paige. C'est un homme comme je les aime dans les bouquins, il est mystérieux, plein de charmes et d'assurance. Il sait ce qu'il veut, ce qu'il ne veut pas. Pourtant, il va apprendre à ses dépens que malgré ses millénaires d'existence que jamais rien ne se passe comme prévu. Ce que j'ai le plus apprécié chez lui, c'est le changement qui s'opère en lui au contact de notre héroïne et c'est pareil pour elle. Tous les deux se complètent d'une manière ou d'une autre, et cette alchimie entre eux qui a rendu la lecture plus agréable.

    "J'ai du te voir mourir une fois, n'est-ce pas assez ?"

    Pour ce qui est des personnages secondaires, je dois avouer que la mère de Penryn est simplement géniale. Elle est complètement cinglée, mais elle m'a bien fait rire et malgré "sa folie" elle reste consciente des risques, du danger. J'ai du mal à expliquer, mais bon, je l'ai bien aimé tout comme la petite soeur de notre personnage principal, elle est jeune, perdue, mais elle adore sa famille. Elle est très touchante.

    "A quel point les choses vont-elles mal quand votre mère malade mentale est plus rationnelle que vous ?"

    Du côté de l'intrigue, je trouve qu'elle est plutôt bien tournée. Susan Ee nous permet de nous évader dans un monde où les humains ne sont plus maîtres de leur avenir et de leurs faits et gestes. À quoi ressemblerait la fin du monde ? C'est ce que je me suis posé comme question au cours de ce roman, j'ai énormément réfléchi. L'action ne manque pas, je ne me souviens pas avoir lu en diagonale les passages qui me paraissaient longs. Le petit plus de cette série, c'est le fait que les anges ne soient pas gentils comme beaucoup d'autres romans, alors si vous n'avez pas lu cette saga, qu'attendez-vous ?

    "Je ne me le suis jamais dit jusqu'à maintenant, mais je me sens fière d'être humain. Nous sommes bourrés d'imperfections, faibles, confus, violents, et nous avons énormément de problèmes à gérer. Mais je suis fière d'être la fille de l'homme, dans l'ensemble."


    2 commentaires
  • Auteur : Tahereh Mafi 

    Editeur : Michel Lafon 

    Parution : 2012 à 2014

    Ma note : 7.5/10 

    Quatrième de couverture : Je suis maudite. J'ai un don. Je suis un montre. Je suis plus forte qu'un gomme. Mon toucher est mortel. Mon toucher est pouvoir. Je veux qu'il me touche. Il ne doit pas m'approcher. Je suis leur arme. Je me vengerai


    Mon avis :

     

    Juliette est une jeune femme avec un don. Un don mortel. Elle est une fleur empoisonnée, son toucher peut entraîner la mort. Tout au long de la trilogie, nous allons suivre son histoire, son combat, ses sentiments. 

    "Mon corps est un fleur carnivore, une plante vénéneuse, un pistolet chargé avec des millions de détentes sur lesquelles il est plus que jamais prêt à appuyer. Touche moi et tu en subiras les conséquences."

    Au début de la saga, nous retrouvons Juliette qui est enfermée depuis 264 jours, dans une sorte d'hôpital psychiatrique, à cause d'un accident qu'elle a causé dans un supermarché. En effet, en voulant venir en aide à un petit garçon celle-ci l'a tué. Ses parents ne l'aiment pas et la considèrent comme un monstre, l'héroïne elle-même se voit comme tel. Elle est très fragile, elle est au bord de la folie quand un prisonnier est intégré dans sa cellule. Sa vie va alors changer, son comportement et sa façon d'agir, de penser (et heureusement). Dans un premier temps, on rencontre une Juliette qui n'est pas sûre d'elle-même, elle a peur de son pouvoir et se morfond tout le temps sur son sort, qu'elle ne devrait pas vivre, que c'est une abomination. Elle pleure énormément et au bout d'un moment, y en a marre, c'est vraiment lassant de voir ses tirades, mais au fil des pages, des tomes, elle mûrit et dieu merci. La présence de ses amis, comme Kenji la font réagir.

    Adam est un personnage clé dans le récit, c'est le prisonnier qui va aider Juliette à devenir ce qu'elle l'est. C'est ton premier amour, et il aime notre héroïne depuis longtemps tout comme elle. Pourtant, je n'ai pas du tout accroché avec ce protagoniste. Il peut apparaître gentil avec son frère et Juliette, mais pour moi, il n'est pas réellement comme ça. Je ne l'ai jamais vraiment senti, et j'ai pu avoir quelques confirmations dans le tome 3. De mon point de vue, Adam empêche notre héroïne d'avancer de changer, il a construit son amour sur l'ancienne Juliette et pas la nouvelle. Bref, un personnage auquel je ne trouve pas tant d'intérêt que ca.


    Warner aaaaaaah mon petit Warner. J'ai eu un coup de cœur pour ce personnage masculin, je l'adore tellement. Il a rehaussé le niveau du bouquin. Il est tout le contraire d'Adam et tout comme lui, il a une capacité, un pouvoir qui lui donne la possibilité d'approcher Juliette. Mystérieux, doux, attachant, incroyablement charismatique voilà comme je le perçois quand il est avec notre héroïne. Froid, cruel, sans pitié quand il est en face de ses soldats, son père et d'autres personnes. Je conseille ce livre rien que pour lui, il est tellement zeuncezofn. Vous avez dû comprendre que je suis largement plus pour la romance entre Warner et Juliette (bien évidemment il y a un triangle amoureux dans cette trilogie sinon ce n'est pas drôle) qu'entre Adam et Juliette. Ils apportent tous les deux quelque chose à celle-ci pourtant, celui qui l'a fait avancer, ressentir des choses nouvelles, qui n'a pas peur d'elle et de l'étendue de son pouvoir, c'est bien Warner.


    Un autre personnage que j'ai bien adoré, c'est le meilleur ami de Juliette : Kenji. Un homme toujours avec le sourire aux lèvres à faire des blagues, mais qui sait être sérieux quand il le doit. Ce que j'ai le plus apprécié, c'est qu'il remette Juliette à sa place quand elle en a besoin. Il lui dit qu'elle a besoin de se réveiller, de ne plus pleurnicher et à ça, je dis oui.

    "Mais ils nous ont tout volé. Ils ont tout pris. Ma vie. Mon avenir. Ma santé mentale. Ma liberté."

    En ce qui concerne l'intrigue, c'est prévisible mais agréable à suivre. On ne se rend pas vraiment compte des pages qui tournent grâce au style fluide et facile de l'auteure. C'est du déjà vu, un groupe de rebelles qui tente de détruire le régime politique actuel, ça se voit énormément, mais cela ne m'empêche pas d'apprécier le genre. Malgré quelques longueurs et des passages qui sont pour moi inutiles, je pense que c'est une série à ne pas manquer (surtout pour Warner).

    "Il y a des secrets partout.
    Il n'y a de réponse nulle part."

     


    2 commentaires
  • Auteur : Gayle Forman
    Éditeur : Hachette romans
    Date de sortie : 2015
    Ma note : 8/10, très bonne lecture.
    Quatrième de couverture : Quand j’ai appris la mort de Meg, j’ai cru qu’elle me faisait une blague. Une de celles dont elle avait le secret. Elle avait tout prévu : la méthode, le lieu, ce qu’il faudrait faire de ses biens. Et même ce fichu mail, envoyé en différé, annonçant qu’elle en finissait avec la vie. Ensuite, il a fallu affronter la pitié des habitants de Plouc-la-ville. Faire face aux questions que je lisais sur tous les visages. Oui, Meg était ma meilleure amie. Non, je n’étais pas au courant. Pourquoi ne m’avait-elle rien dit ? Elle avait eu besoin de moi, et je n’avais pas été à la hauteur. Pourtant, j’étais là.

     

    Mon avis :

    Dans J’étais là nous suivons Cody qui vit très mal le suicide de sa meilleure amie Meg qu’elle considérait comme une sœur, une moitié d’elle-même. En effet pour la jeune femme, la mort de son amie a été trop bien organisée, mais surtout, elle ne comprend pas pourquoi Meg aurait voulu mettre un terme à sa vie qui semblait lui sourire (famille chaleureuse et aimante, que Cody enviait énormément, ainsi qu’une réussite dans tout ce qu’elle entreprenait). Tout au long de l’histoire, nous allons suivre cette jeune femme qui tente d’élucider les mystères de ce suicide suspect. Durant son voyage, elle fera d’incroyables rencontres qui risquent peut-être de changer sa vie.

     

    Tout au long du texte, nous allons apprendre à connaître Cody, qui malgré ses apparences de femme forte est loin de l’être. Je me suis totalement identifiée au personnage principal, mais j’ai notamment ressenti les mêmes émotions qu’elle a certains passages que ce soit la colère, la tristesse. Comment vous dire qu’à un moment du livre, j’étais complètement perdue comme pouvait l’être Cody, elle est partagé entre le respect de la mémoire de sa meilleure amie et ses sentiments qui grandissent à l’égard de Ben.
    Qui est Ben ? C’est tout simplement le garçon que sa meilleure amie a aimé avant de mourir. Au début, la haine est présente dans le cœur de la jeune femme qui pense que c’est à cause de lui que Meg s’est suicidée puis le temps passe et quelque chose d’indescriptible se déroule entre eux. Pour moi, ce garçon est réellement adorable même si il se donne, de temps à autres, des airs de mec insensible. C’est une personne qui n’a pas eu une vie facile et le fait qu’il ressemble légèrement à Cody rajoute du charme. Enfin, ce n’est que mon avis.

    J’ai été charmé par cette romance, mais aussi par l’intrigue de J’étais là. Ce livre a été une très belle découverte pour moi, je ne m’attendais pas à être autant emballée dans cette histoire. Les heures que j’ai passé à lire ce livre, je ne les aie absolument pas vu passer. Je me suis laissé emporter par cet univers que l’auteur nous décrit au fil des pages. J’ai longtemps entendu parler de Gay Froman pour Si je reste (que je n’ai pas encore lu encore) pourtant, c’est avec ce petit bouquin que je me suis lancée à la découverte de cette auteure dont j’ai tant entendu parler et pour le moment, elle me laisse une très bonne impression.

    En résumé, si vous n’avez pas lu, J’étais là de Gayle Froman je vous conseille d’aller le lire parce qu’il en vaut le détour.

     

     « Ce qu’on ressent quand on éclaire le ciel tu ne le sauras jamais. Ce qu’on ressent quand on est une luciole tu ne le sauras jamais. »


    votre commentaire
  • Jeu de patience - Jennifer L.ArmentroutAuteur : Jennifer L.Armentrout
    Editeur : J‘ai lu
    Date de sortie : 2014
    Ma note : 7/10, bonne lecture.
    Quatrième de couverture : Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien – rien, excepté peut-être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir… Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

     

    Mon avis:

    Ce livre raconte l’histoire d’Avery, une jeune femme de 19 ans, au passé difficile et en conflit avec ses parents. En effet, 5 ans auparavant, celle-ci vit un évènement qui va la bouleverser. Pendant un long moment, cette jeune demoiselle a été harcelée et insultée. Il se présente enfin l’occasion où elle peut fuir ses souvenirs en allant à l’université en Virginie-Occidentale où personne ne la connaît, où sa vie peut recommencer tout en préservant une carapace que personne semble pouvoir percer. Là-bas, Avery se fait des amis et va rencontrer le magnifique Cameron, la coqueluche de l’université, qui lui aussi cache quelque chose.

     

    Je me suis lancée dans cette lecture suite à de bons avis sur le net et quelques conseils.Cependant, je n’ai pas eu le même engouement que certains lecteurs à l’égard de ce livre. Cela ne m’a pas empêché de passer un très bon moment au fil des pages. La preuve, c’est que je l’ai fini très rapidement après une après-midi de lecture intensive, le temps a filé à une vitesse affriolante, pour vous dire que je n’ai pas vu les heures défilées. Je n’ai pas pu m’empêcher de continuer à lire, je voulais à tout prix connaître le secret mystérieux qui entoure notre personnage principal. Tout au long de récit, des éléments nous viennent ce qui permet de nous faire une idée sur les évènements passés. L’histoire est intéressante, mais il m’est arrivé de m’ennuyer durant certains passages du bouquin, ce qui m’a un peu refroidie. Pourtant, on ne peut pas dire que les personnages ne sont pas développés, j’ai, d’ailleurs, apprécié les amis d’Avery et de Cameron qui m’ont fait rire. Ils ont rajouté une touche d’humour qui n’a rendu le livre que plus agréable. Toutefois, je dois avouer, qu’Avery m’a agacé, mais on n’y peut rien n’est-ce pas ? Malgré ces petits défauts, la plume de Jennifer L.Armentrout nous offre une lecture fluide et facile notamment dans les scènes érotiques.

    En somme, Jeu de patience est une lecture agréable et parfaite pour ne pas se prendre la tête.Les fans de romance -comme moi- pourront donc apprécier ce livre, qui nous donne envie d’en connaître la fin.



    « Je ne sais pas qui a dit qu’on ne pouvait pas échapper à son passé, mais il avait complètement raison. »


    3 commentaires
  • Beautiful Disaster - Jamie McguireTitre : Beautiful Disaster
    Auteur : Jamie McGuire
    Éditeur : J’ai Lu
    Date de parution : 2014

    Ma note : 4,5/10, une déception.
    Quatrième de couverture : Abby Abernathy est une fille bien comme il faut. Elle ne boit pas, ne jure pas, et elle a un nombre approprié de cardigans dans sa garde-robe. Abby croit qu’elle a mis suffisamment de distance entre elle et les parts d’ombre de son passé. Pourtant, quand elle arrive à la fac avec sa meilleure amie, son chemin vers un nouveau départ est vite compromis par le beau gosse des nuits sans lendemain de Eastern University.

    Travis Maddox, grand, maigre et couvert de tatouages, est exactement ce que Abby veut mais qu’elle doit absolument éviter. Il passe ses nuits à gagner de l’argent dans des combats illégaux, et ses journée à charmer les filles de l’université. Intrigué par la résistance d’Abby à ses charmes, Travis l’oblige à partager sa vie de tous les jours avec un simple pari : si il perd, il doit être abstinent pendant un mois. Si Abby perd, elle doit vivre dans l’appartement de Travis pour la même période. Dans tous les cas, Travis ne sait absolument pas qu’il vient de rencontrer celle qui lui correspond le mieux..

     

    Mon avis :

     

    Nous suivons l’histoire d’Abby qui va rencontrer Travis, le Badboy de son université, connu pour coucher avec toutes les filles qui lui est donné de rencontrer, il ne s’attache pas et ne sort donc avec personne. Une amitié sincère va naître entre les deux personnages, un pari si elle le gagne, il renonce au sexe et si lui gagne le pari, elle emménage chez lui pendant un mois. Durant ce mois, elle va apprendre à connaître cet homme qui pourrait la faire tomber amoureuse et faire ressortir certains démons de son passé.
     
    Je sais que certains ne seront pas d’accord sur mon avis, mais Beautiful Disaster est ma première déception de cette année 2016. Les chroniques que j’ai lu sur ce livre me donnaient tellement envie de me plonger dans cette histoire qui semblait passionnante pour de nombreux/ses lecteurs/rices, ce n’a tout simplement pas été mon cas. Or au début tout se passait pour le mieux ma lecture était fluide, agréable, je dévorais les pages, mais tout cela n’a pas duré longtemps, j’ai bien vite déchanté. Pourquoi ? Laissez-moi vous expliquer et j’espère que vous me comprendrez.

    Les protagonistes ont tous eu le don de m’agacer, surtout Abby. La relation qu’elle a avec Travis évolue bien vite de façon ambiguë puisque tout le monde se rend compte qu’il change pour elle, sauf elle. Dans les premiers temps, cela est normal, en revanche quand elle nie ce qui est flagrant de nombreuses fois cela en devient extrêmement énervant. Je n’arrêtais pas de me demander si elle le faisait exprès ou si elle était, tout simplement, aveugle.
    Quant à Travis, je l’ai apprécié quand bien même le surnom qu’il donne à Abby ne m’horripile. « Ma poulette. C’est un homme qui ne sait pas aimer, qui n’a même jamais appris. Il ne sait donc pas quoi faire quand il tombe amoureux de notre héroïne, c’est pourquoi il va tenter de le dire et de le montrer comme il le peut.
    Vous devez vous douter qu’ils finissent par se mettre ensemble, Travis découvrant les joies d’être en couple. Cet homme est tout simplement une personne tendre et passionnelle, trop même. Sa jalousie en devient rapidement étouffante. Il l’est trop et parfois pour rien cela dégénère souvent en disputes (d’où le fait que certaines de leurs disputes me paraissent ridicules comme la fois où il lui fait une crise parce qu’un mec a voulu lui offrir un verre.) D’ailleurs, celles-ci entraînent souvent des disputes entre America et Shepley (couple que j’ai trouvé adorable, America étant une amie exceptionnelle et Shepley un cousin formidable.) puisqu’ils prennent toujours le parti pour l’un ou l’autre, ça m’a laissé perplexe, mais j’étais compréhensive, je comprenais donc pourquoi ils étaient, également, touché par le couple d’Abby et Travis. Ce n’est pas tout, Abby pour moi ne sait pas ce qu’elle veut, elle se perd elle-même dans ses sentiments ce qui est bien dommage.

    Pour conclure, Beautiful Disaster n’est pas un livre que je relirai, je ne dirai pas que j’ai passé un moment désagréable, mais j’ai sûrement trop été portée par les avis positifs sur ce livre, j’en attendais sûrement beaucoup trop. Je sais qu’il y a un livre compagnon où nous découvrons l’histoire du regard de Travis, je pense que je m’y aventurerai pour découvrir comment il vit tout ce qui se passe dans sa vie puisque je l’ai bien aimé tout au long du récit. Même si je n’ai pas apprécié, je pense que beaucoup l’adoreront !

     

    « Chacun de notre côté, nous n’avions rien de particulier. C’était ce que nous composions tous les deux qui était exceptionnel. »

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique