• Chroniques

    Ici sont les chroniques sur les livres que j'ai lu 

  • Résultat de recherche d'images pour "quatre saisons de fiancailles intégrales booknode"

     Auteur : Nora Roberts

     Editeur : J'ai lu

     Quatrième de couverture : 

     Amies depuis leur plus tendre enfance, Mackensie, Emma, Laurel et Parker  travaillent chez Voeux de Bonheur. C'est Parker qui dirige l'agence d'organisation de mariages, qui rencontre un franc succès. Mackensie est photographe, Emma, fleuriste, et Laurel, chef pâtissier. Si chacune redouble de créativité pour faire que les noces des clientes soient le plus beau jour de leur vie, en ce qui les concerne, elles attendent toujours l'homme idéal... Se pourrait-il que l'amour surprenne nos quatre jeunes femmes au moment où elles s'y attendent le moins ? Une chose est sûre : le bonheur est à portée de main...

     

     

    Ma note : 14/20.

    Vive Nora Roberts.

    "- Qu'est-il arrivé à ton front ? 
    - Je me suis fait agresser. Ils étaient trois, mais j'ai réussi à les mettre au tapis. 
    - Quoi ! Mon dieu, tu..
    - Mais non, je me suis juste cogné la tête."

    Mon avis : 

    Ce mois-ci est plutôt maigre en lecture. Nous sommes le 20 mai et je n'ai achevé qu'une fanfiction et le dernier tome de cette saga. Je crois aux quelques jours qu'ils me restent pour rattraper ce retard.

    Je reviens donc aujourd'hui pour vous parler de l'intégrale de Quatre saisons de fiançailles. Cet ouvrage est mon premier de la célèbre auteure Nora Roberts et je dois dire que je comprends totalement les raisons de son succès.

    Dans cette série nous suivons quatre amies d'enfances :

    - Mackenzie, la photographe.
    - Emma, la fleuriste.

    Laurel, la pâtissière.
    - Parker, l'organisatrice.

    Ce quatuor a réalisé leur rêve de toujours en créant leur entreprise : vœux de bonheur, qui offrent des mariages de rêve. Chaque tome suit une de nos héroïnes pour nous plonger dans son histoire ainsi que son passé. Grâce à cela, nous suivons leur évolution. J'avoue avoir eu une préférence pour Mackenzie et Laurel qui ont toutes les deux un passé plus compliqué que Parker et Emma. Cela ne veut pas dire que je ne les ai pas aimées, mais je dois dire que le tome 2, celui consacré à Emma est, pour moi, le plus ennuyant de la saga. Heureusement, l'humour et la plume de Nora Roberts m'ont séduit, c'est ce qui a permis de retenir mon attention. Je ne sais pas comment elle fait pour être toujours au goût du jour mais, l'auteure arrive à adresser ses livres aux femmes de tout âge et c'est ça qui est génial.

    Chaque volume est fluide, on ne se rend pas réellement compte, mais à peine commencé le livre est déjà terminé. Il n'y a pas de réelle intrigue alors ceux qui cherchent de l'action ou du policier je dirais de tracer votre chemin.

    En effet, Quatre saisons de fiançailles sont des romans avec énormément de romance même si le thème principal pour moi serait l'amitié. Je dois dire que nos quatre femmes sont très fusionnelles au point d'être comme des soeurs. J'ai adoré les voir se disputer, échanger, demander conseil lorsque ça ne va pas.

    La passion qui anime Mac, Emma, Laurel & Parker est tellement puissante que je ne peux que comprendre ce qu'elles ressentent. Lorsque je fais quelque chose qui me plaît autant que nos belles, je suis du genre à me jeter corps et âme et c'est comme cela qu'elles vivent. Chaque jour est une partie de plaisir. Travailler ? Elles adorent ça, car grâce à leurs talents, les gens ont des mariages qui sont majestueux et inoubliables. Je dois même avouer que certains me paraissaient infaisable, mais le quatuor est là pour le réaliser.

    Il y a aussi des points négatifs dans cette saga par exemple la simplicité de l'histoire : tout était bien trop prévisible. Il y a notamment le schéma est assez répétitif, le résultat est clair et net : l'ennui à quelques passages, d'où ma note, mais ça ne gâche en rien la fluidité du roman.

    En conclusion, je dirais que la saga Quatre saisons de fiançailles saura satisfaire des lectrices romantiques en quête de romans sans prise de tête et qui se lisent plutôt facilement.


    votre commentaire
  • Auteur : Sarah.J.Maas

    Éditeur : Bloomsbury

    Quatrième de couverture : 

    FEYRE APPORTERA LA VENGEANCE

    Elle a quitté la Cour de nuit - et son Seigneur - et joue un jeu mortel de tromperie. Dans la cour du printemps, Tamlin fait des affaires avec le roi envahisseur qui menace Prythian à genoux et Feyre est déterminé à découvrir ses plans. Mais pour ce faire, elle doit tisser un réseau de mensonges, et un seul dérapage peut être fatal à Feyre, mais aussi à son monde.
    Alors que de puissantes armées luttent pour le pouvoir, Feyre doit décider à qui faire confiance parmi les Hauts Seigneurs éblouissants et meurtriers - et rechercher des alliés dans des endroits inattendus.

    MAIS TANDIS QUE RAGE DE GUERRE, C'EST SON CŒUR QUI FAIT FACE A LA PLUS GRANDE BATAILLE

     

     

    Ma note : 9/10

    Un tome à la hauteur du précédent.

    "We - Rhys, Cass and I - will occasionally remind each other that what we think to be our greatest weakness can sometimes be our biggest strength."

     

    Mon avis : 

    Nous retrouvons Feyre comme espionne au sein du royaume du printemps. Son ancien amant s'est allié avec l'ennemi, Hybern, dans le but de la retrouver. Tout au long de son séjour aux côtés de Tamlin, notre belle ne pense qu'à une seule chose : retourner auprès de son âme-soeur pour gagner la guerre qui se prépare à l'horizon. 

    J'ai mis un petit moment pour lire ce dernier tome mais, j'ai enfin terminé cette saga magique. Il était temps. Pourtant, c'était avec appréhension que je me suis lancée dans cette lecture. Beaucoup ont dit que ce dernier volume était moins bon que le second, qui fut un véritable coup de coeur pour moi.

    Dès le début de ma lecture, j'ai été replongé dans cet univers spectaculaire avec une Feyre qui est devenue splendide. Quand je dis cela, je ne parle pas de physique, mais de personnalité. C'est une femme qui a développé son caractère, qui s'est renforcée au contact de sa nouvelle famille et surtout de son mari Rhysand. Ce dernier la considère comme son égale, c'est ce qui permet à notre héroïne de s'affranchir dans le monde politique au fil des pages. Dans A court of wings and ruin, la tension est palpable, on ne sait pas qui va gagner cette guerre qui semble pourtant perdue d'avance pour un des camps. À chaque fois qu'ils perdent espoir, de nouvelles idées germent dans leurs esprits pour sauver leur monde, mais aussi celui des mortels.
    Même si ce livre est transcendant et que Sarah J Maas ne nous laisse pas une seconde de répit pour nous reposer au cours de son roman, il y a quelques points négatifs qui sont à aborder. Par exemple, la relation Feyre et Rhysand que j'aime par-dessous tout m'a parfois énervé par le simple fait qu'ils couchent ensemble dans des moments, qui m'ont semblé inopportuns. J'aurais aimé secouer Elain aussi parce que pendant les 3/4 du livre, c'est une larve même si je comprends pourquoi, cela m'a tout de même agacé. J'ai trouvé, notamment, que le combat final était sanglant, certes mais un peu facile. 

    Au cours de ce troisième et dernier tome, nous faisons la connaissance officielle de certains personnages à travers le regard de Feyre. Nous allons découvrir tous les High Lords, ainsi que les personnes qui partagent leur vie, mais aussi des secrets dont personne ne se doute SPOILER le fait qu'Hélion, High Lord du royaume du jour, soit le père biologique de Lucien et non BeronHigh Lord du royaume d'automne FIN SPOILER. Et c'est le fait, d'approfondir quelques protagonistes, qui m'a plu. J'ai aimé suivre NestaCassian mais aussi Mor qui nous révèle enfin ce qui la tracasse depuis des siècles. J'ai aimé suivre leur évolution, leurs émotions enfin tout ce qui les constitue. 

    Malgré les défauts que j'ai pu remarquer, j'ai trouvé ce tome très bien Sarah J Maas sait manier les mots à la perfection pour nous mener là où elle veut que l'on soit. Je ne peux que vous conseiller cette saga merveilleuse. Si vous avez peur, alors je ne peux que vous rassurer pour vous annoncer que vous allez vous retrouver dans un monde qui ne quittera jamais votre esprit.


    2 commentaires
  • Les chroniques lunaires - Marissa Meyer

    Auteur : Marissa Meyer

    Éditeur : PKJ

    Parution : 2013 à 2016

    Quatrième de couverture :

    MÊME DANS LE FUTUR,
    LES HISTOIRES COMMENCENT PAR
    "IL ÉTAIT UNE FOIS..."

     À New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire un paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare les robots et sa famille adoptive. À seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches les plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
    Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
    Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.

     

    Ma note : 18.5/20

    Une saga coup de coeur.

    " - Je sais, je suis désolée. Mais je me suis dis que vous avez peut-être raison. Peut-être que le destin n'existe pas. Peut-être qu'il y a simplement des opportunités et ce qu'on choisit d'en faire. Je commence à croire que les grandes histoires romantiques n'arrivent pas par hasard. que c'est à nous de les écrire."

     

    Mon avis : 

    Cela fait maintenant un mois que je ne vous ai pas écrit de chronique littéraire. Je dois dire que je préfère en faire lorsque je termine une saga, pour donner un avis plus global, même s'il m'arrive d'en taper quelques-unes pour chaque tome d'une série. Bref, vous n'êtes pas là pour m'écouter radoter donc entamons réellement le sujet : les 4 tomes des Chroniques Lunaires de Marissa Meyer. Je viens tout juste de terminer ma relecture et je dois dire que j'en ressors une nouvelle fois émerveillée. Lorsque je me replonge dans un univers, je découvre toujours des choses auxquelles je ne faisais pas réellement attention lors de ma première lecture. 
    Cette saga à une énorme panoplie de personnages tous plus importants les uns que les autres. Chaque tome aborde des protagonistes différents, mais le fil conducteur reste le même. 
    Je tiens à m'excuser si le résumé, que je vais faire, vous semble maladroit. Il m'est un peu difficile d'en faire un qui me paraît correct sans spoiler. 

    Cinder, jeune cyborg de 17 ans, est une mécanicienne vivant sous l'autorité de sa belle-mère et ses deux demi-sœurs. Toutes les trois ne partagent pas une seule goutte de sang mais, cela n'empêche pas sa tutrice légale à la traiter comme une esclave. À cette époque androïdes, humains et cyborgs cohabitent en paix mais une maladie meurtrière fait rage dans le monde : la létumose. Malgré des recherches intenses, par les scientifiques terrestres, aucun antidote n'est trouvé. Seule une personne détient ce dernier, qui est-ce ? Levana, reine de la Lune. Celle-ci est détestée de tous et en particulier du nouvel empereur de la communauté orientale, Kaito. La lunaire est prête à déclarer la guerre s'il ne se marie pas avec elle. Quel choix va-t-il faire ? Que va-t-il advenir de Cinder et de la vie sur Terre ?

    Je vais essayer d'aborder chaque tome sans m'étendre réellement tout en expliquant mon avis dessus. 

    Dans le premier volume nous rencontrons Cinderune cyborg de 17 ans, qui ne souhaite qu'une chose : vivre libre comme toutes les jeunes filles de son âge. Vous avez pu le deviner, ce personnage est le principal de l'histoire globale et je l'ai apprécié même si ce n'est pas celle que je préfère. Notre héroïne, au début, est quelqu'un qui semble trop sensible pour vivre dans les conditions qu'elle connaît mais au fur et à mesure des pages on la voit grandir et réagir. Sincèrement, si elle avait continué à se laisser faire je crois que j'aurais pété un câble (petit jeu de mot). Nous rencontrons aussi l'empereur Kaito, qui est un jeune homme qui très réfléchi pour son âge (sûrement dû à son titre). Il pense avant tout aux autres avant lui et c'est ce qui fait de lui un personnage un peu naïf par moment et agaçant. 
    En ce qui concerne l'intrigue et son avancement, c'est un peu long à se mettre en place mais une fois que tout est là on n'a plus le temps de respirer. La fin nous donne envie d'enchaîner sur le tome suivant. 

    Dans le deuxième volume nous rencontrons Scarlet et Loup. Tous les deux font partis de mes personnages favoris. Ils sont très semblables même si au début ils en ont pas l'air, ils ont grandi en ne connaissant pas réellement leur famille et surtout, ils ont une volonté de vivre, de se battre pour ce qu'ils pensent être juste. Il peut s'avouer que parfois, leur relation va être mise à l'épreuve mais sincèrement leur amour est tellement touchant, bouleversant et sincère qu'on ne peut pas ne pas les aimer. 
    Le fil conducteur est à son apogée, ce tome est emplit d'action. On a vraiment pas le temps de s'ennuyer et on peut noter des changements dans les personnages principaux comme Cinder et Kaito. Ils se développent dans un bon sens, surtout pour notre cyborg.

    Dans le troisième volume, nous nous penchons sur Cress et Thorne (qui est déjà présent avant mais je voulais en parler ici) qui sont mes personnages favoris de cette saga. Notre belle est une génie (vous découvrirez pourquoi) avec une personnalité timide, franche et innocente. C'est un personnage qui m'a tellement touché par sa volonté de découvrir les choses, de vouloir voyager mais surtout son amour pur et touchant envers Thorne et c'est ce qui va réussir à le faire changer. Au contraire de Cress, notre héros est loin d'être innocent car il a plusieurs crimes à son actif. Pourtant, cela ne nous empêche pas de voir qu'à travers son caractère joueur, dragueur c'est quelqu'un de très bien. 
    Ce tome-ci est encore plus fort en émotions, en révélation bref ce n'est pas pour rien que je suis amoureuse de Cress. Je ne peux pas trop vous révéler des choses concernant l'intrigue sous risque d'en dire un peu trop.

    Dans le quatrième volume nous allons nous découvrir à Winter (belle-fille de Levana) et Jacin (garde de Levana) qui sont tous les deux lunaires donc. Nous allons voir la vie difficile que leur offre Levana même si cela n'en a pas l'air aux premiers abords. Winter est folle à force de ne pas utiliser son magnétisme et Jacin lui ne pense qu'à protéger sa belle au point de trahir. Je dois vous dire que cette relation comparée aux trois autres (Cinder/KaitoScarlet/LoupCress/Thorne) est moins intéressante. Certes, elle est tumultueuse mais pas au point d'ébranler mon coeur. Un point positif dans cette relecture, c'est que j'apprécie plus ces deux protagonistes qu'auparavant. 
    Il y a énormément de pages dans ce dernier tome. Ca lui porte un peu préjudice car on aurait pu éviter des longueurs même s'il est à la hauteur, je trouve que c'est le moins bon de la saga. 

    Malgré les défauts des Chroniques Lunaires, je ne peux que vous la conseiller. Les livres offrent un univers complet mais aussi des personnages tous mieux les uns que les autres, des romances et bien évidemment une intrigue qui reste palpitante du début à la fin.


    2 commentaires
  •  Auteur : Delphine de Vigan

     Éditeur : Jean Claude Lattès 

     Parution : 2011

     Quatrième de couverture : 

    « La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire.
    La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence.
    Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. »
    Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

     

    Ma note : 7.5/10

    Une lecture qui m'a fait réfléchir.

    "L'écriture ne peut rien. Tout au plus permet-elle de poser les questions et d'interroger la mémoire."

     

    Mon avis : 

    Lucie ? Tu lis ce genre de bouquin maintenant ? Sérieusement ? Eh bien oui, même si ce n'est pas dans mon habitude, j'aime bien changer de style de temps à autre. C'est sous le conseil d'une amie que je me suis procuré ce roman, afin de me plonger dans un univers aussi sombre que réaliste. Nous entrons dans une histoire qui pourrait être la nôtre. 
    Nous retrouvons donc Delphine qui découvre sa mère morte dans son appartement. Dans une quête de savoir, elle va tenter de rassembler des éléments, dans les souvenirs de sa famille, pour connaître les raisons qui ont poussé sa mère au suicide. Grâce à ces bribes de souvenirs, elle arrive à écrire les premières pages de son roman qui décrivent l'enfance de Lucile, 3e d'une fratrie de 6 enfants, perturbée par la mort de l'un ses petits frères au cours de l'été 1954. Ce n'est qu'un accident parmi tant d'autre, des malheurs bien pires attendent cette famille qui n'a rien demandé à personne. 

    Delphine de Vigan a su s'accaparer mon attention dès les prémices de son histoire avec sa plume magnifique. Je ne pourrais jamais le nier, cette auteure a l'art de manier les mots à la perfection au point de nous rendre accros à ce qu'elle nous raconte. Quand bien même ce n'est pas mon genre littéraire préféré, j'ai trouvé agréable de me plonger dans ce livre dont le récit est intriguant. Chaque page donnait l'envie de tourner la suivante pour découvrir les aventures de cette famille unique en son genre. 
    Rien ne s'oppose à la nuit est un roman bouleversant qui partage les difficultés de notre auteure à écrire sur sa mère, mais, aussi d'une femme qui ne sait pas comment coucher sur papier les émotions qu'elle souhaite transmettre. Delphine de Vigan nous présente la personne qui l'a mise au monde avec ses peurs, ses chagrins, ses erreurs et surtout sa volonté de devenir meilleure après avoir vécu le pire. Elle part à la recherche du passé de sa mère pour mieux la comprendre, la discerner sans pour autant la dévaloriser. 

    C'est un roman qui aborde tellement de sujets tels que la mort, la drogue, la déchéance, mais aussi l'inceste et c'est ce qui le rend poignant, et même émouvant. Je peux comprendre que notre auteure ait eu du mal à écrire ces lignes pour parler d'une femme qui s'est perdue plusieurs fois en chemin, sans pour autant perdre la volonté de se battre pour offrir une vie meilleure à ses filles. L'auteure arrive à trouver les raisons du suicide de sa mère, les comprendre et les accepter. C'est ce qu'il y a de plus beau.

     

     


    2 commentaires
  • Scorpi - La trilogie

    Auteure : Roxane Dambre

    Editeur : Calmann-Lévy

    Parution : 2015 à 2016

    Quatrième de couverture : 

    Un soir d’orage, Charlotte découvre un petit garçon blotti au pied de son immeuble, ses cheveux sombres dégoulinant, son T-shirt plaqué par la pluie. Elle lui propose de s’abriter chez elle. Là, l’enfant lui tient des propos ahurissants : ses parents et son grand-frère sont des « créatures de l’ombre », des tueurs à gages aux pouvoirs surnaturels, baptisés les Scorpi. Lui-même, Élias, est en apprentissage.
    La jeune femme n’en croit d’abord pas un mot. Mais, bientôt, elle découvre dans son salon un grand brun aux yeux bleu azur : Adam, le frère aîné d’Élias, vient d’entrer dans sa vie, et celle-ci va tourner à la cavalcade. Comment réagir quand on a vingt-trois ans, qu’on est seule et plutôt pacifique, et qu’on tombe amoureuse d’un tueur à gages qui n’est même pas humain ?

     

     

    Ma note : 10/10

    Une fabuleuse aventure.

    "- Mais c'est vrai que parfois, ajouta-t-il, quand Firmin se met en colère, il devient un peu vert. Et marron, aussi.
    - Ah, marmonnais-je. Et il se met souvent en colère ? 
    - Non. Seulement quand on est attaqués. Ou quand Louis le jardinier ne s'essuie pas les pieds en rentrant du jardin."

     

     

    Mon avis : 

    Roxane Dambre est une auteure française qui a attiré mon attention avec le résumé du premier tome de sa saga Scorpi. Je me suis lancée dans cette histoire qui me promettait d'être drôle et rafraîchissante, mais je ne m'attendais pas à lire quelque chose comme ça. Je vais vous présenter une trilogie qui vaut réellement le détour, qui a su me faire rire à m'en faire verser des larmes. 

    Nous rencontrons Charlotte Laroche qui est une comptable comme les autres jusqu'au soir où elle rencontre un petit garçon nommé Élias. Celui-ci est seul sous la pluie et notre belle prise de compassion va l'héberger. L'intrigue et l'humour ont su m'envoûter pour rendre ma lecture addictive, combien de fois, je me suis fendu la poire en tournant les pages des romans ? Au début, elle n'y croit pas jusqu'au jour où une version adulte d’Élias apparaît chez elle. Tout va partir de là.

    L'histoire de Scorpi a capturé mon cœur et quand je dis ça, je ne plaisante absolument pas. Roxanne Dambre sait manier les mots à la perfection, elle me l'a prouvé tout au long de sa série. Je ne m'en rappelle même pas, tout ce dont je me souviens, c'est d'avoir passé d'incroyables moments en compagnie de Charlotte, Adam, Élias, Firmin et tous les autres personnages de la trilogie. Je me suis lancée dans cette histoire qui me promettait d'être drôle et rafraîchissante, mais je ne m'attendais pas à lire quelque chose comme ça. 

    Je suis tombée amoureuse de l'univers que nous propose l'auteure, elle sait où elle veut nous emmener et ne s'emmêle pas les pinceaux en nous faisant comprendre ce qu'elle souhaite nous faire connaître. Chaque tome apporte son lot d'aventure avec ses actions et une intrigue qui accentue le côté addictif du récit. 
    Du côté des relations, je suis tombée sous le charme d'Adam et de Charlotte. C'est un couple très étrange, mais très drôle pourtant, j'ai eu du mal au début dû à la vitesse à laquelle ils se mettent ensembles, ça a été un peu trop rapide à mon goût. Dans un sens, cela ajoute du charme à leur amour qui devient de plus en plus fort au fil des pages. 
    Elias et Charlotte sont tellement adorables tous les deux, j'ai l'impression de voir une mère avec son fils. Ils s'aiment d'un amour qu'on ne peut pas comprendre, il l'a directement accepté comme sa "belle-soeur" mais se comporte comme si c'était sa mère ou sa sœur. D'ailleurs, il a une relation très fusionnelle avec son frère Adam aussi, ce que j'aurais bien aimé voir un peu plus développée. 

    En ce qui concerne les personnages, j'ai adoré Charlotte qui garde les pieds sur terre, elle ne se prend pas la tête. Elle fait de son mieux pour s'accommoder à ce monde qu'elle ne connaît pas par amour. C'est une jeune femme qui a le sens de l'humour, qui sait respecter et aimer les gens qui le méritent. Surtout, je l'ai trouvé très juste dans ses choix, et même si c'est une tête de mule, je n'ai jamais pensé qu'elle a eu tort de faire quelque chose. 

    Adam est un homme très sexy, que tout le monde aimerait avoir comme petit-ami. Charlotte a cette chance et je l'envie, comment résister à quelqu'un qui est prêt à tout pour vous protéger ? Malgré le fait qu'il ne comprenne rien en relation amoureuse avec une humaine, je l'ai trouvé très touchant. Bref, il est miam.

    Elias est une boule d'amour, un jeune garçon qui va être très puissant dans le futur et pourtant même s'il est capable de protéger charlotte, il l'écoute comme un enfant écouterait sa mère. Surtout, je l'ai trouvé très juste dans ses choix, et même si c'est une tête de mule, je n'ai jamais pensé qu'elle a eu tort de faire quelque chose.

    Pour conclure, c'est une trilogie qui mérite d'être plus connue. Sincèrement, c'est une bombe. Je n'ai jamais autant ri en lisant, Scorpi est une saga qui fait passer de très bons moments et ça je ne suis pas prête de l'oublier.


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique