• Chroniques

    Ici sont les chroniques sur les livres que j'ai lu 

  •  

    Auteur : Sophie Jomain

    Éditeur : France Loisirs 

    Parution : 2011 à 2017

    Ma note : 7,5/10, une lecture passionnante puis légèrement ennuyante.

    Quatrième de couverture : 

    « J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »
    Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

     

    Mon avis : 

    Félicity est une jeune femme d'apparence tout à fait normale, mais celle-ci ne l'est pas du tout, en effet elle croit aux vampires et aux créatures surnaturelles, pourquoi ? Car sa tante Margaret en est une. Un soir, sa meilleure amie Daphnée la force à venir avec elle dans un bar à Londres et vous devez vous en douter notre héroïne éponyme va vivre quelque chose qui va être l'élément perturbateur de sa vie. En effet, le lendemain, elle se réveille dans un hôtel avec aucun souvenir de ce qui s'est passé et a une morsure sur l'intérieur de la cuisse. En gros voilà un résumé global de l'histoire, car je ne vais pas réellement parler de tous les tomes cela pourrait spoiler les personnes qui souhaitent lire cette saga, mais en gros chaque tome à son lot d'aventure, d'action, d'humour tout est parfaitement bien dosé même le côté érotique, on ne se dit pas "oh elle couche tout le temps" ou "oh elle couche jamais". Felicity Atcock est une saga qui m'a passionné au départ, les trois premiers tomes sont très intrigants et intéressants, on découvre un univers parfaitement travaillé puis l'écriture de Sophie Jomain est un plus, sa plume est super agréable et les touches d'humour m'ont toujours permis d'afficher un sourire même dans les moments les moins opportuns à ce genre de réaction malheureusement plus on avance dans l'histoire plus l'ennui s'installe, en tout cas pour ma part. 

    Comme je l'ai écrit au-dessus, les trois premiers tomes sont géniaux ils m'ont donné envie de dévorer la suite ce que j'ai fait jusqu'au tome 5 avant de faire une pause pour lire le tome 6 car j'en ai fait une overdose puis les personnages commençaient à me taper sur le système car tout est fait pour faire souffrir notre belle ou bien la faire traverser des épreuves insurmontables afin de prouver qu'elle est au dessus des autres humains, qu'elle est prête à tout alors oui au début c'est mignon de voir qu'elle peut se sacrifier pour les gens qu'elle aime mais Sophie Jomain s'est déchaînée sur notre belle qui n'a jamais une minute pour elle. Ces livres ne sont pas fait pour ceux qui n'aiment pas l'humour sur le sexe, car c'est pratiquement que sur ça, il y a toujours des personnes nues et à chaque fois, on a des commentaires sur la taille des entrejambes comme si notre protagoniste n'en avait jamais vu ce qui est faux. Je ne vais pas vous mentir plus j'avançais dans les tomes plus je m'ennuyais, car l'action qui prend place est légèrement semblable aux autres, le schéma est le même ce qui est légèrement frustrant quand on y pense, on sait comment ça va se terminer alors qu'au début, on s'attend à tout sauf à la fin. Ces livres ne sont pas fait pour ceux qui n'aiment pas l'humour sur le sexe, car c'est pratiquement que sur ça, il y a toujours des personnes nues et à chaque fois, on a des commentaires sur la taille des entrejambes comme si notre protagoniste n'en avait jamais vu ce qui est faux.

    En ce qui concerne les personnages, j'ai trouvé Félicity très drôle, caractérielle qui n'est pas du genre à se laisser faire, toujours prête à se montrer courageuse alors au début c'est amusant mais à force ça devient lourd car elle ne comprend pas que parfois, elle a besoin de se mettre en retrait et de laisser faire ses proches non, madame veut prouver qu'elle a sa place et à chaque fois elle termine blessée. Sa fâcheuse tendance à vouloir faire pipi dans sa culotte à chaque fois qu'elle a peur est lassant aussi. Le pire dans tout cela, c'est que tout le monde l'aime, ben oui qui résiste à une héroïne comme ça ? Je n'aime pas énormément les héroïnes qui ont 200 prétendants ce n'est pas intéressant. 

    Il y a un ange aka Terrence et Stanislas aka l'entre-deux, qui vont faire partie intégrante de la vie de notre jeune femme, l'un va être un amour fort mais pas sentimental enfin c'est compliqué puisqu'au début une passion dévorante anime Terrence et Félicity pour se solder par une amitié solide SPOILER puisque c'est le père de son fils FIN SPOILER pour le premier, il est bien trop protecteur envers la belle, il est adorable tout comme il peut être exécrable je n'ai pas grand chose à dire sur lui de toute manière puisque mon personnage préféré c'est Stan aka le grand con, je l'ai adoré du début à la fin même si dans le dernier tome il perd de la prestance mais ce n'est que mon avis, il sera toujours là pour notre héroïne, lui montrera qu'il sait ce qu'il veut et qu'il est prêt à tout même si il dit le contraire car au final il va comprendre ce que c'est d'aimer et même si sa relation avec Félicity se conclue à la fin, j'ai adoré leurs moments et l'humour de cet homme sexy en diable même si le surnom "petite chatte" qu'il donne à notre protagoniste me fait hérisser les poils.

    Daphnée est importante aussi puisqu'il s'agit de la meilleure amie de notre belle pourtant, on la voit moins dans les deux derniers tomes puisqu'elle vit son idylle avec son amoureux Tony qui est un vampire. C'est une jeune femme qui ferait tout pour son amie et son amant, elle a une répartie de fou, plus réaliste que Félicity de temps en temps bref voilà. 

    Je ne vais pas m'étendre sur d'autres personnages, mais j'avais envie d'évoquer une relation qui m'a réellement plu dans le bouquin, c'est l'amitié entre le père de Félicity et Stan, qui est juste grandiose puisqu'on découvre réellement deux êtres prêts à tout l'un pour l'autre. La relation père-fille est tout aussi agréable à regarder évoluer. 

    En conclusion, c'est une saga qui est passionnante lors des premiers tomes, mais au fur et à mesure l'intrigue s'essouffle et les personnages deviennent énervant à la longue, mais la plume de Sophie Jomain nous rend la lecture tellement facile et nous donne le sourire qu'il m'est impossible de ne pas vous conseiller cette saga.

    " - Qu'est-ce que je vous sers ? ai-je demandé d'une voix neutre.
    C'est Stan qui s'est manifesté le premier.
    - La queue mais pas trop fort."


    2 commentaires
  • Missing (saga complète) - Meg Cabot

    Auteur : Meg Cabot 

    Editeur : Le livre de poche

    Parution : 2006 à 2009

    Ma note : 8/10, une agréable lecture.

    Quatrième de couverture : 

    Jessica a deux passions : les motos et les heures de colle au côté du ténébreux Rob Wilkins ! Mais tout change le jour où elle est frappée par la foudre... Voilà Jess dotée d'un étrange pouvoir : elle retrouve, dans ses rêves, les enfants disparus dont elle voit l'avis de recherche tous les jours sur les packs de lait. Que faire d'un tel don ? Et comment continuer à mener une vie normale quand on est harcelée par le FBI et la presse ?

     

    Mon avis : 

     

    Je reviens aujourd'hui pour vous parler de la saga Missing écrite par Meg Cabot, vous devez la connaître vu que j'en parle sans cesse depuis un moment et qu'il s'agit d'une de mes auteures préférées, sa plume a toujours eu un effet tranquillisant sur ma personne, car dès que je lis un livre d'elle, je me sens calme et je sais pertinemment que je vais passer un très bon moment au fur et à mesure des pages. Ces cinq tomes n'ont pas dérogé à cette règle, car j'ai beaucoup aimé les aventures de notre petite Jessica. 

    Laissez moi donc vous raconter son histoire, un jour en sortant de retenue (car oui, elle a été collée toute l'année due à sa fâcheuse tendance à tabasser les gens qui parlent mal de sa famille ou ses amis) sa meilleure amie Ruth décide de venir la chercher, comme à son habitude, mais à pied. Cependant, un orage se déclenche au cours de leur trajet les forçant à se réfugier sous des gradins et c'est à ce moment-là que Jessica se retrouve foudroyée par un éclair. C'est à partir de ce moment-là qu'elle va développer la capacité de retrouver les personnes disparues après avoir regardé une photo. Ce don va la mener à se rapprocher de Rob et de se faire courtiser par le FBI qui la harcèle pour obtenir son aide, mais grâce à ses erreurs, elle apprend que certains individus ne souhaitent pas forcément être retrouvés. 

    Je ne vais pas détailler tous les tomes car au final ils se ressemblent assez, les intrigues sont similaires mais d'autres éléments de l'histoire se développent c'est ainsi que Meg Cabot fonctionne je l'ai remarqué dans sa saga Irrésistible mais aussi le journal d'une princesse. Il va de soit qu'il y a quand même des changements et que les événements ne sont pas toujours pareil d'ailleurs, ce sont les actions du troisième et cinquième tome qui m'ont le plus marqué et que j'ai le plus apprécié. C'est un type de lecture rapide, les bouquins ne font même pas 300 pages ce qui m'a aidé à lire très rapidement Missing, en moins d'une semaine, c'était fait en même temps, je ne peux pas résister à l'écriture de Meg Cabot et quand j'ai commencé à lire, je n'ai pas pu m'arrêter, car cette auteure a le don de m’ensorceler avec son style unique et son humour qui me fait toujours sourire, on s'identifie énormément aux personnages. 

    Depuis qu'elle a ce don, elle tente d'aider les forces policières de manière inconnue, mais elle se retrouve bientôt très vite harcelée par ceux-ci qui souhaitent l'exploité et j'ai trouvé cet aspect de l'histoire assez dérangeant, car punaise, les flics sont prêts à tout pour l'avoir et moi-même ça m'a dérangé au point d'avoir envie de frapper les flics. Depuis qu'elle a ce don, elle tente d'aider les forces policières de manière inconnue, mais elle se retrouve bientôt très vite harcelée par ceux-ci qui souhaitent l'exploité et j'ai trouvé cet aspect de l'histoire assez dérangeant, car punaise, les flics sont prêts à tout pour l'avoir et moi-même ça m'a dérangé au point d'avoir envie de frapper les flics. Bref, notre héroïne est une femme forte qui sait ce qu'elle veut et ce qu'elle doit faire, c'est une passionnée de musique et elle adore transmettre sa passion aux enfants qui ont le même hobby. Je l'ai trouvé un peu irréfléchie et immature à certains moments, car, elle se met toujours en danger sans prendre compte des conséquences après tout, c'est une bélier, car elle est née en avril et je crois que c'est cet aspect que Meg Cabot a voulu mettre en avant enfin un très caractéristique, je vous avoue que j'aime bien l'astrologie même si je n'y crois pas forcément. J'ai eu un souci avec elle dans le dernier tome SPOILER quand elle rentre de sa mission en Afghanistan, elle est brisée et perd ses pouvoirs, mais les retrouve super vite et j'ai trouvé que sa rupture avec son copain Rob, était complètement idiot même Rob lui dit. FIN SPOILER

    Rob est un garçon très mystérieux et jusqu'à la fin, c'est un "Cul-Terreux" donc un paysan pour les bourges (ceux qui habitent en ville) mais c'est quelqu'un de sincère, de droit, respectueux et de très charmant. Il est prêt à tout pour venir en aide à notre belle qui se fourre dans toutes les galères possibles, mais bien évidemment Robert est là pour la protéger et tenter de la résonner, comme un prince charmant, non, je plaisante, il a aussi ses défauts, car au final plus on avance dans les tomes moins j'ai su me retrouver sur leur relation, s'ils étaient en couple ou non etc, mais sinon il m'a charmé comme chaque personnage masculin de notre auteure. 

    Il y a d'autres personnages, mais beaucoup trop pour que j'en parle énormément. Il y a son frère Douglas qui est schizophrène, j'ai trouvé cela intéressant pourtant ça n'a pas été assez travaillé et approfondit, c'est dommage, mais c'est un protagoniste que j'ai apprécié voir au fur et à mesure. 
    Mike n'est pas celui que je préfère et on ne le voit pas souvent donc ce n'est pas un souci.
    Ruth est la meilleure amie de notre belle Jessica, je l'ai trouvé un peu trop stéréotypée, mais au final elle est toujours là pour son amie même si parfois, j'ai eu envie de la baffer pour ses réflexions.
    La mère de Jessica est le personnage le plus agaçant que j'ai pu voir dans ce bouquin, sérieusement, c'est elle qui met en avant les préjugés que l'on peut avoir sur une personne due à sa provenance alors que nous sommes tous pareils que l'on soit bourges ou pas.
    Le père est le plus cool, sérieusement, il est celui qui relativise le plus, qui s'en fout des préjugés et qui porte conseil à notre héroïne quand elle est perdue puis il est drôle. 

    En conclusion, comme je l'ai dit, c'est une saga simplette pour jeunes adolescents qui est agréable à lire et très rapide. Jessica nous fera rire et son histoire d'amour avec Rob sera passionnante tout comme le côté policier qui change du style habituel de Meg Cabot. 


    votre commentaire
  • Mes impressions sur la lecture VO

     


    Pourquoi je redoutais la lecture VO et pourquoi j'ai décidé de me lancer ?

    La lecture VO m'a toujours attiré, car l'anglais est une langue que j'aime énormément et dans laquelle je me débrouille plutôt bien enfin, je crois. Il m'arrive de regarder beaucoup Booktubeuses anglaises ou américaines qui parlent de romans qui me tentent énormément, mais pour la plupart, il n'y a pas de traduction française ce qui est dommage et ça me frustrait de ne pas pouvoir lire un livre, car il n'y avait pas de traduction, mais c'est au début de la semaine, j'ai décidé de vaincre ma peur, car oui, j'avais peur de me lancer. Pourquoi ? J'étais effrayée de ne pas tout comprendre ou de ne pas comprendre le sens global de l'histoire, de ne pas comprendre le style de l'auteur et sa poésie bref des peurs idiotes qui m'ont bloqué quelques années. Bref, je me suis lancée, car il y a tellement de bons livres pas traduits que j'ai envie de lire et sincèrement, je n'ai pas envie de me priver juste à cause d'une langue. 



    Pourquoi j'ai commencé avec ce roman ? 

    J'ai choisi The Duff pour commencer, car c'est un livre que j'ai déjà lu dans ma langue natale, c'est-à-dire le français. Suite à de nombreux conseils, que j'ai vu sur internet et YouTube, j'ai décidé d'entamer mon aventure VO avec un livre que j'ai adoré et que je voulais découvrir en version originale, c'était soit The Duff soit The Summer I Turned Pretty.



    Qu'est-ce que j'ai pensé de ma lecture en VO ? 

    J'AI SURKEAFEwow je n'en reviens pas de la sensation que j'ai éprouvé en lisant en VO tout simplement parce que j'ai adoré pouvoir découvrir un texte en version originale, car j'ai pu remarquer les différences avec la version française (Bianca est beaucoup plus vulgaire en VO qu'en VF) et surtout, j'ai été encore plus touchée par ce que Bianca traversait grâce à la plume de Kody Keplinger c'est comme si la barrière entre Bianca et moi avait disparu, je me suis immergée complètement dans son monde. Vraiment, je suis contente de m'être lancée.



    Est-ce que je vais continuer la lecture VO ? 

    Oui, sincèrement, j'en ai envie même si la peur de ne pas comprendre subsiste, car après tout, c'est un livre que j'ai déjà lu donc je savais à quoi m'attendre. Je vais tenter très prochainement un livre inédit voir ce que ça donne, mais je pense m'en sortir. Je vous avoue que le contemporain est largement plus facile que le fantastique ou la fantaisie, mais un jour voire très très prochainement, je partirai à l'aventure de "The kiss of deception" et j'y arriverai. En tout cas, je vous dis lancez-vous en VO, vous ne regretterez pas surtout qu'il existe tellement de livres pas traduits ou des séries traduites en françaises mais dont la suite ne sortira jamais dans notre jolie langue donc voilà. 

    Merci de m'avoir lu, j'espère que cet article vous aura plus même s'il est très court !

     


    7 commentaires

  • Auteur : Zoe Zugg

    Éditeur : La martinière jeunesse

    Parution : 2015 à 2017

    Ma note : 6/10, une lecture sympathique.

    Quatrième de couverture (premier tome) : 

    Gaffeuse et réservée, Penny a le don de se mettre dans des situations embarrassantes. Derrière la jeune fille maladroite, pourtant, se cache la très populaire blogueuse Girl Online, qui confie ses rêves et ses secrets sur le net.
    Grâce au succès de son blog, Penny prend peu à peu confiance en elle, et la vie lui paraît soudain plus facile. Si bien qu'un jour, à New York, elle s'autorise à croire au grand amour.
    Mais l'élu de son coeur ne lui a pas tout dit. Et ce n'est pas n'importe quel garçon.
    Penny n'est pas au bout de ses surprises...

    Mon avis : 

     Girl Online a beaucoup fait parler de lui lors de la sortie de son premier tome, il y a eu une polémique comme quoi Zoe Zugg aka Zoella (youtubeuse connue) n'a pas réellement écrit ce bouquin bref, toute une ribambelle de rumeurs qui sont sûrement véridiques mais on s'en fiche, car on n'est pas là pour parler de ça. Je vais expliquer chaque tome, donc il peut, il y avoir des spoilers sans que je le fasse exprès, je m'excuse d'avance.

    Dans le premier tome, nous suivons Penny, 15 ans qui est une jeune fille ordinaire dotée d'une maladresse incroyable, ne lui apportant que des ennuis dans la plupart des cas. Sous cette apparence de fille timide, se cache la très grande "Girl Online", pseudo qu'elle se donne pour son blog où elle écrit tout ce qui lui passe par la tête, mais aussi une photographe amateure très douée. Au cours de la représentation de la pièce de son école, sa maladresse la met dans un embarras sans nom, c'est pourquoi elle décide de partir à New-York avec ses parents (qui sont organisateurs de mariage) pour se changer les idées. Là-bas, Penny va rencontrer Noah, un garçon qui l'attire énormément, mais elle ne se doute pas de qui il est, elle va le découvrir à ses dépens. Je l'ai lu pour la première fois en 2015 lors de sa sortie, mais, voilà deux ans sont passés et je me souvenais de quelques détails de l'histoire sans plus je l'ai donc relu vite fait pour me remémorer les événements majeurs du roman. C'est une histoire qui est mignonne et qui fait sourire, mais il a tellement de défauts, c'est malheureux à dire, mais ça en est ainsi. Pour moi, la vie de Penny est bien trop facile, tout lui tombe dans le creux des mains et dès qu'elle a des ennuis, ceux-ci sont réglés une dizaine de pages par exemple : elle se trouve au centre d'un buzz dû à sa maladresse pour échapper à ça elle peut aller à New-York en emmenant son meilleur ami, même si les frais sont à la charge des mariés, j'ai trouvé ça gros, mais c'est un défaut qui continue dans les autres tomes, dès qu'elle a un souci celui-ci se règle dans la minute d'après, enfin façon de parler. Ce premier tome de la trilogie façonne notre connaissance sur la vie, les membres de la famille et les amis de Penny, on apprend à cerner les personnages pour savoir qui ils sont. 
    On a donc Penny, une jeune femme passionnée par la photo et qui est sujette à des crises d'angoisse dues à un ancien accident de voiture, où il n'y a eu aucun mort et blessé. Je l'ai trouvé bien trop naïve, trop enfantine après tout, elle n'a que 15 ans. J'ai trouvé ses crises d'angoisse beaucoup trop exagérées, elle en a beaucoup trop souvent après, c'est sûrement possible pour les gens qui en ont réellement, mais sincèrement ça en devenait récurrent.
    On a aussi Elliot aka le meilleur ami gay de notre héroïne qui est bourré d'humour et un monsieur, je sais tout, car oui, il est doté de très grande intelligence, j'ai appris des choses grâce à ses commentaires même si je me suis demandée plusieurs fois comment il faisait pour savoir tout ça à son âge.
    On a Noah, un beau jeune homme de 18 ans qui va séduire le cœur de notre belle. Il est passionné de musique, il est mystérieux, drôle, authentique, c'est un petit-ami rêvé pour les filles qui adorent les mecs dévoués. Le plus gros, c'est qu'il est connu, on l'apprend à la fin du tome un donc ce n'est pas réellement un spoil, si ?

    Dans le tome 2, nous retrouvons Penny qui suit son petit-ami Noah en tournée avec l'un des groupes les plus populaires du moment pourtant, cela ne va pas être de tout repos parce qu'elle a une peur folle des avions et elle fait des crises d'angoisse, mais elle ferait tout pour passer des instants avec son bien-aimé même si celui-ci n'a pas énormément de temps à lui accorder. Dans ce volume-ci, Penny grandit un peu, car elle comprend que ce qu'elle veut faire dans la vie ce n'est pas resté dans les coulisses à regarder Noah chanter sur scène même si elle adore, ses ambitions sont autres, elle se cherche. Ce tome-ci est tout aussi plat que le premier selon moi quand bien même il y a plus d'éléments perturbateurs qui gêne la vie de notre adolescente, et même, j'ai eu la simple impression qu'ils étaient là pour montrer que des gens n'aiment pas Penny, car oui, j'ai eu la sensation que tout le monde l'aimait comme si on vivait dans un monde de bisounours. Les personnages sont toujours les mêmes, Elliot a enfin un amoureux, mais sa relation s'avère difficile puisque son petit-ami n'a pas encore fait son coming-out. Penny devient un peu plus mature, mais je la trouve toujours aussi naïve et trop gentille. Noah est un peu moins présent dans ce tome, mais, on voit sa version rockstar, sa passion, etc. C'est un deuxième tome qui comme le premier manque de profondeur.

    Le troisième tome nous raconte la vie de Penny sans Noah, elle est au lycée et mène sa vie normalement en pensant énormément à celui qui a disparu au cours de la tournée. Elle fait de nouvelles rencontres, comme Callum un beau écossais qui la trouve charmante et Posey avec qui elle se lie très vite d'amitié, mais quand je dis vite, c'est en dix minutes, c'était rapide. Le dernier volume est comme les deux précédents, c'est-à-dire que la vie de Penny est trop facile, il ne lui arrive pas véritablement d'embûches, il y a des problèmes, ils sont très prévisibles en plus, mais ça se règle en quelques pages et surtout, le pardon est très facile pour notre héroïne, lors du plus gros souci du roman, elle juge une de ses amies sans qu'elle puisse se défendre et je n'ai rien de plus à ajouter, car j'ai tout dit dans les paragraphes précédents, Penny fait moins de crises d'angoisse dans ce tome-ci, mais quand elle en fait, les raisons sont absurdes pour moi, mais je ne peux pas juger, car je ne connais pas les sensations qui traversent le corps lors d'une crise.

    En conclusion, c'est un roman qui se lit pour se détendre, mais il ne faut pas s'attendre à de la grande littérature puisque l'écriture de l'auteure n'est pas folichonne et assez simplette. Le roman manque de profondeur et la vie de notre héroïne est bien trop facile.


    6 commentaires
  • Bad Games - Juliette Duval Auteur : Juliette Duval

    Éditeur : Editions addictives 

    Parution : 2016

    Ma note : 3/10, une perte de temps.

    Quatrième de couverture : 

    Après avoir grandi en France avec son père, Carrie part étudier en Californie avec sa meilleure amie Tina. À peine arrivée sur le campus, elle rencontre Orion et Josh, deux bad boys américains au charme ravageur. Aucune ombre au tableau pour la jeune Française ! Enfin, à part le mariage de sa mère qui, après l'avoir abandonnée quand elle était enfant, a refait sa vie aux États-Unis, mais Carrie est bien décidée à profiter de la vie et, la veille du mariage tant redouté, elle succombe au charme de Josh, le tatoué au sourire foudroyant. Pas de promesse, pas d'engagement, seulement un moment magique avec un amant incroyable. Sauf que sans le savoir, Carrie a passé la nuit avec son... futur grand frère par alliance ! Le mariage de sa mère pourrait bien se transformer en un véritable cauchemar. Entre passion, sentiments et secrets, les deux amants devront lutter pour défendre leur bonheur. Pour le meilleur... et pour le pire !

     

    Mon avis : 

    Cette lecture fut un véritable désastre, je n'ai pas réussi à le lire d'une traite comme à mon habitude, je l'ai fait traîner un long moment avant de me décider de mettre fin à ce supplice, car oui, ce fut un calvaire de le terminer, j'en ai même fini par survoler la deuxième partie tellement j'en avais marre alors que pour moi chaque mot d'un livre est essentiel, c'est pour vous dire à quel point je n'ai pas apprécié ce que j'ai lu. 

    Bad Games raconte l'histoire de Carrie qui quitte la France pour aller faire ses études à Stratford, aux Etats-Unis. Là-bas, il y a aussi sa mère, qui l'a abandonné dans sa jeunesse, cette dernière va se remarier avec un homme que notre protagoniste ne connaît pas, mais celle-ci se doit d'être au mariage. Cependant, la veille Carrie cède à une tentation : coucher avec le beau gosse qu'elle a rencontré peu de temps après être arrivée sur le campus, mais, car il faut bien un, mais, celui-ci se trouve être le fils de son beau-père et donc son demi-frère par alliance. Quel drame, n'est-ce pas ? Le résumé m'avait mis l'eau à la bouche et j'attendais quelque chose de passionnel, une histoire difficile, des personnages qui se battraient pour leur couple en prenant soin de se faire accepter du point de vu social et familial alors oui, je ne vais pas vous mentir, Joshua et Carrie se battent pour être ensembles, mais rien de bien transcendant, j'ai même trouvé leur bataille fade et sans grand intérêt. Je ne vais pas m'étendre sur ce bouquin qui pour moi n'a rien d'exceptionnel, mais j'ai trouvé nos héros égoïstes, ils ne pensent pas réellement aux gens qui les entourent et ils ne comprennent pas les réactions des gens qui jugent leur couple, surtout Carrie puisque Joshua s'en fiche éperdument, lui, il dit ce qu'il pense et ce qu'il veut, l'avis des autres ? Qu'est-ce que c'est ? Ça se mange ? Bref, pour revenir à ce que je disais, au début notre belle jeune femme veut juste s'amuser et avoir des parties de jambes en l'air avec ce bellâtre, mais une dizaine de pages plus tard, elle se surprend à être jalouse des autres filles qui tournent autour de son coup d'un soir, j'étais "t'es sérieuse meuf ? Tu viens de dire que tu veux juste t'amuser." On comprend qu'elle tombe amoureuse de Joshua, cet être qui lui est inaccessible toutefois rien ne va les empêcher de sortir ensemble, ils tentent de se convaincre qu'ils ne font rien de mal que ça en devient ridicule et surtout ce qui m'a le plus horripilé, c'est la façon de penser de Carrie, sérieusement, elle dit à sa meilleure amie qu'elle pourrait s'intéresser à son demi-frère, Tina lui dit que ça serait étrange puisqu'ils sont de la même famille et devinez la réaction de notre héroïne ? Elle se braque. Oui, vous avez bien compris, elle se braque, j'avais envie de lui foutre deux baffes à celle-là sérieusement, mais attendez, ce n'est pas tout elle pense à ce moment-là que son amitié avec Tina change, qu'elle n'est plus comme avant, qu'elle ne la comprend plus parce qu'elle pense qu'une relation entre demi-frère/demi-soeur est étrange. Désolée, tout le monde aurait réagi comme ça Carrie c'est les mœurs de la société, c'est d'ailleurs un thème que l'auteure a voulu développer dans son roman, mais elle l'a fait d'une mauvaise manière, car oui, Joshua et Carrie ne font rien de mal puisqu'ils n'ont pas de sang en commun, mais du point de vue de la loi si, mais nos protagonistes s'en foutent clairement. Les accidents qui tentent de faire bouger l'histoire m'ont paru inutiles et vains, je n'ai pas aimé et j'étais juste "bien fait pour vous". 

    La romance n'est pas adorable, je n'ai pas adoré les passages entre nos deux amoureux et je n'ai pas du tout été charmé par Joshua qui m'a paru tout aussi égoïste que Carrie et au fil des pages, j'ai eu l'impression de retrouver deux gamins dans leurs années collège. Notre belle est complètement obsédée par Joshua, on dirait que sa vie dépend de lui, alors non merci. Bref, je suis désolée Juliette, mais ton livre ne m'a pas du tout plu, ce n'est pas ta plume qui m'a dérangé, mais je n'ai pas adhéré à la façon de penser de nos deux héros et clairement, j'ai trouvé Orion plus intéressant que Joshua. 

    Bref, un livre que je ne vous conseille pas du tout car je regrette clairement mon achat. Pourtant, j'adore ce genre de romance d'habitude, c'est dommage.

    " Ah, et si tu connais une maison sympa à vendre dans la région, fais-moi signe.
    - Pour Joshua et toi ?
    Non, pour la reine d'Angleterre. À ton avis ?"


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique